Une bonne nutrition pour un hiver plein d’énergie !

Les arbres se parent de leurs belles couleurs flamboyantes, les journées sont de plus en plus courtes et sombres…la nature se prépare à hiberner.
Nous nous sentons vannés, épuisés, notre tonus est en baisse, le manque de luminosité nous met le moral dans les chaussettes…

Mais pas question de se laisser envahir par cette morosité, il est temps de réagir !

Pour éviter un hiver long, laborieux et fatigant, pour éviter que votre moral ne reste constamment en berne, préparez-vous à vitaminer votre hiver et à réveiller l’énergie qui dort en vous ! Sommeil, sport, alimentation, sorties…sont les clés d’un hiver nuageux mais plein de dynamisme.

C’est parti !

L’hiver est long et l’organisme doit parfois lutter contre le froid et les virus.

Alors, pour passer la saison froide tout en restant au top, un cocktail vitalité s’impose !

Voici un concentré d’informations pour retrouver la forme, suivez le guide pour vous diriger vers la saison froide avec le sourire.

Butiner tous les matins Les produits de la ruche sont les premiers alliés vitalité de l’hiver si on se sent raplapla. En particulier la gelée royale, qui stimule la régénération cellulaire tout en étant bourrée de vitamines du groupe B et de minéraux, nutriments antifatigue par excellence. Mieux vaut l’acheter fraîche, bio et en pot, à conserver au frigo. Cela se déguste en petite quantité : l’équivalent d’un petit pois suffit chaque matin. À éviter en cas de surpoids (elle favorise la prise de kilos) ou d’antécédents de cancer.

Si on est sujet aux infections ORL, on peut compléter avec de la propolis, un antibiotique naturel, anti-infectieux et antibactérien. Certaines ampoules associent les deux : Dynergie Arko Royal d’Arkopharma ou Propolis Immuno + chez Ladrôme.

Le pollen, lui, aide à lutter contre la fatigue et booste l’immunité mais aussi la mémoire. C’est le bon choix si le cerveau tourne un peu au ralenti avec le froid. Privilégiez le pollen frais (Aristée, Pollenergie) ou congelé (Bee&You), 1 à 2 cuillères à soupe le matin au petit déjeuner.

Essayer le ginseng Cet excellent stimulant global en cas de fatigue physique et intellectuelle aide également à mieux faire face au stress ambiant. On trouve le ginseng asiatique (Panax ginseng) en herboristerie sous forme de tisanes mais aussi en pharmacie et parapharmacie sous forme de gélules, d’extrait fluide ou d’ampoules, souvent associé à d’autres remontants comme l’acérola et la gelée royale.

Le bon dosage : 500 mg à 1 g par jour selon votre état de fatigue, mais pas avant de dormir (trop excitant). Mieux vaut demander l’avis de son médecin en cas d’hypertension ou d’antécédents de cancer hormono-dépendant.

Se doper… à la dopamine Si vous traînez les pieds, surtout le matin, c’est peut-être que vous manquez de carburant, à savoir de dopamine, un neurotransmetteur qui permet de relancer la machine.

Pour en fabriquer davantage, il faut miser sur un acide aminé, la tyrosine, en veillant à conserver des apports suffisants en protéines d’origine animale.

Attaquez par un petit déjeuner qui contient si possible un œuf, une tranche de jambon blanc ou du fromage, ou si vous avez du mal à manger salé le matin, au moins un yaourt ou quelques noix et amandes.

Au diner, intégrez obligatoirement une portion de poisson ou de viande (120 à 150 g) ou deux œufs à votre repas.

Découvrir le moringa D’après le classement du World Vegetable Center, ce serait la plante la plus riche en nutriments du monde. La poudre pure contient par exemple 25 % de protéines mais aussi du calcium, un cocktail de vitamines et de polyphénols antioxydants.

La bonne idée, l’ajouter, une fois réhydratée, dans les salades, woks de légumes, omelettes… Ou saupoudrer les poissons, céréales et autres soupes avec de la poudre d’extrait sec (Moringa Méga Boost chez Moringa&Co).

Dans la même optique, ne pas oublier la spiruline (algue), que l’on peut d’ailleurs trouver mélangée au moringa.

Se frictionner le matin L’huile essentielle d’Épinette noire (Pranarôm) et celle de Sapin pectiné (Herbalgem) ont une action stimulante au niveau des glandes surrénales, souvent épuisées par le stress alors qu’elles jouent un rôle primordial dans notre énergie, notre libido et notre immunité.

Diluez deux gouttes de l’une ou l’autre dans un peu d’huile végétale, et frictionnez-vous avec, de part et d’autre de la colonne vertébrale, au niveau des reins, par exemple le matin après la douche. De quoi démarrer la journée sur les chapeaux de roue ! En revanche, à éviter le soir car vous risquez de compter les moutons…

Faire circuler l’énergie Vous vous sentez vidé ? Essayez cet exercice de Qi gong destiné à activer le méridien du rein, source d’énergie vitale ! Debout, bien droit, penchez-vous en avant (sur une expiration) pour aller toucher le plus loin possible avec les mains, en gardant toujours les jambes bien tendues. Inutile de forcer, ce n’est pas grave si vous n’atteignez que les genoux. Respirez calmement et restez en bas en comptant jusqu’à 30 tout en essayant de descendre un petit peu plus sur chaque expiration, puis redressez-vous sur une inspiration. À faire au moins une fois par jour.

Bichonner ses articulations Vous avez l’impression que vos genoux ou vos doigts vous font davantage souffrir en hiver ? La météo y est sans doute bien pour quelque chose. Une étude publiée en 2015 dans le Journal of Rheumatology a confirmé le lien entre humidité, froid et intensité des douleurs articulaires. Il faut essayer de ne pas trop s’engourdir, car c’est encore plus dur quand on se remet à bouger. Et avoir toujours sous la main un roll-on ou un gel spécial articulations à base d’huiles essentielles anti-inflammatoires (Gaulthérie couchée, Eucalyptus citronné, Encens oliban…), à appliquer en massage (chez Pure Essentiel, Pranarôm).

Éteindre le feu Mal au dos, articulations qui se grippent, contractures musculaires… Quand ça coince un peu partout, c’est souvent le signe d’une inflammation généralisée. Misez sur l’alimentation pour calmer le jeu. Objectif : diminuer les acides gras qui sont pro inflammatoires type oméga 6 et graisses animales et augmenter la consommation d’acides gras anti-inflammatoires type oméga 3, bons notamment pour les cartilages. Diminuez vos apports en viandes grasses, œufs, charcuteries… et forcez plutôt sur les poissons gras.

Si besoin, essayez une supplémentation en huiles de poisson, choisissez-en une de qualité car elles sont très fragiles (par exemple chez Be-Life, Metagenics). Mieux vaut aussi oublier les huiles de tournesol, soja, pépins de raisins (riches en oméga 6)… et les remplacer par des huiles de colza, de noix ou, encore mieux, une cuillère à café par jour d’huile de lin ou de cameline (riches en oméga 3).

Épicer votre quotidien ! En cas de douleurs inflammatoires (arthrite, tendinite, rhumatismes, sciatique…), vous avez tout intérêt à opter pour des épices aux vertus antioxydantes et anti-inflammatoires, comme le curcuma et le gingembre : 1 c. à thé par jour pour relever vos petits plats ou sous forme de décoctions.

Pour atteindre la bonne quantité, vous pouvez aussi faire des cures de curcuma (en gélules, 300 à 600 mg de curcumine par jour), souvent associé au poivre noir (piperine) pour une meilleure assimilation (Be-Life, Arkopharma). Les gélules sont à avaler durant les repas pour favoriser leur absorption.

Comme le curcuma a un effet contre le stress oxydatif en général, il protège aussi le cœur et le cerveau.

Se dé(vé)rouiller Une idée de résolution pour la nouvelle année ? S’inscrire à un cours de gym douce type tai-chi, Qi gong ou yoga, qui permet de faire circuler l’énergie en douceur mais encore de soulager les douleurs articulaires, de corriger les mauvaises postures et de retrouver plus de mobilité. Top pour ne pas se laisser rouiller !

Stimuler l’immunité grâce à la Thymuline C’est le grand remède préventif pour échapper aux virus. Prendre 1 dose par semaine de thymuline 9 CH (Boiron) pendant le premier mois (l’idéal étant de commencer le plus tôt possible, dès l’automne, même s’il n’est jamais trop tard pour s’y mettre), puis une par mois jusqu’à la fin de l’hiver. Si vous êtes très sensible au froid humide et avez tendance à attraper des gastro-entérites, ajoutez-y une dose de Sérum de Yersin 9 CH (Boiron).

Se barricader contre la grippe avec Influenzinum Ce médicament a un double intérêt. D’abord, certaines personnes hypersensibles peuvent avoir des symptômes proches de la grippe en réaction au vaccin. Pour éviter ces effets secondaires, vous pouvez avaler 1 dose par jour pendant 3 jours au moment où vous vous faites vacciner. Et comme le virus peut muter et que le vaccin ne sera alors pas toujours efficace à 100 %, complétez la stratégie préventive en prenant 1 dose par semaine de Influenzinum 9 CH + 1 de Sérum de Yercin 9 CH (Boiron) pendant un mois puis une dose de chaque par mois jusqu’à la fin de l’hiver.

Miser sur un bourgeon antifatigue Le macérat de bourgeon Rosa canina (églantier) stimule l’état général et le tonus et booste l’immunité car il contient tous les actifs de la plante, ultra-concentrés.

Choisissez un macérat glycériné 1DH (Boiron), diluez 20 gouttes dans un petit verre d’eau, 3 fois par jour en cas de fatigue intense pendant au moins un mois, voire tout l’hiver.

3 cocktails qui boostent Leur mission, contrer la fatigue hivernale et les virus à grand renfort de vitamines et oligo-éléments.

– Omnibionta 3 All Day Energy (attention, pour les personnes ayant des problèmes de thyroïde, contient de l’iode) ou Activate : des probiotiques, un cocktail de vitamines et minéraux et un peu de ginseng.

– A-C-E Sélenium Zinc (Pharma Nord, Arkopharma) : les 3 vitamines anti-oxydantes + les 2 oligo-éléments (vraiment indispensables après 60 ans).

– Arkovital Pure energy (Arkopharma) : des vitamines et minéraux 100 % naturels, tous extraits de fruits, notamment de la vitamine C issue de l’acérola.

 

Quand la météo fait grise mine, votre moral est au plus bas. Et en plus, vous êtes fatigué(e). Et si la solution était aussi dans votre assiette ?

Encore cinq minutes… Chaque matin, s’extraire du lit semble plus difficile encore que la veille. Sans parler des bâillements intempestifs qui ponctuent la journée ou du spectacle qu'offre le miroir : ces cernes grandissantes et ce teint terne en disent long sur notre forme physique… plus la déprime hivernale, les rhumes et autres maladies de l’hiver…pas besoin de vous faire un dessin, votre jauge d’énergie est dans le rouge.

Le rappel a beau sembler inutile, il est bon de reposer certaines bases : souvent, le manque d’énergie traduit une mauvaise hygiène de vie. Alors, pour éviter de s’enfoncer dans une forme de léthargie hivernale, on prend donc soin de ne pas manquer de sommeil, d’avoir une activité physique régulière, de s’accorder des moments au grand air mais aussi et surtout de s'alimenter correctement.

Si cela n’était pas suffisant et que cette fatigue perturbe trop votre quotidien, que vous ne parvenez pas à vous en débarrasser, consultez alors votre médecin pour faire un petit bilan, car les causes de fatigue peuvent être nombreuses et pas toujours faciles à identifier.

Mais le saviez-vous ?

Une mauvaise alimentation peut, elle aussi, engendrer a fatigue. Et pour cause : un organisme sous ou mal alimenté ne dispose pas de suffisamment d'éléments essentiels à son bon fonctionnement et il doit donc puiser dans ses réserves. Du coup, il est obligé d'établir des priorités avec le peu dont il dispose.

Par exemple, l'organisme privilégie l'oxygénation du cerveau à la force musculaire, ce qui explique que vous avez moins d'énergie pour bouger ou faire de l'exercice.

L'alimentation est donc essentielle pour aider à combattre la fatigue. Et pour bien manger, il faut manger équilibré et varié, sans sauter de repas.

Le petit déjeuner est en particulier indispensable pour bien commencer la journée. Il doit être copieux, surtout en hiver.

Cependant, dans la journée, même quand il fait froid, il faut garder une alimentation équilibrée. Pour éviter la fatigue, vous ne devez pas manger plus riche et surtout pas trop sucré sous prétexte que les températures extérieures sont froides. En effet, de nos jours, les apports énergétiques sont peu augmentés en hiver car notre exposition au froid reste moindre (chauffage, vêtements chauds, déplacement en voiture ou transport en commun...).

 

Les aliments « anti-fatigue », étiquetés « bon pour la forme », grâce à leurs nutriments.

Mais concrètement ça donne quoi ? Voici tout ce qu'il faut déguster garder la forme.

Les protéines

L'œuf fournit des protéines de qualité (2 œufs apportent autant de protéines qu'un steak de 100 g) qui assurent le développement et l'entretien des tissus de l'organisme. Sa lutéine et sa xéaxanthine (caroténoïdes) améliorent la vision (filtration des UV, de la lumière) et ralentissent le vieillissement.

On en trouve bien sûr aussi dans les viandes rouges, la volaille, les poissons...les produits laitiers et les légumes secs (lentilles et autres).

La vitamine D

Elle nous fait cruellement défaut à cette saison, la faute aux rayons de soleil qui perdent en intensité.

Résultat, on synthétise mal cette vitamine indispensable à la fixation du calcium et la fatigue est au rendez-vous.

Alors, faute de pouvoir lézarder longuement au soleil, on invite la vitamine D à table.

Avec du foie de morue (ou de l’huile de foie), du saumon, du maquereau, de la sardine ou du hareng. De manière générale, on privilégie les poissons gras qui sont aussi une bonne source d’Omega 3, ces derniers étant des alliés utiles au maintien de notre moral quand la déprime hivernale guette !

Certains produits laitiers du commerce sont également enrichis en vitamine D.

Les fruits secs oléagineux

Largement plébiscités par les sportifs, les fruits secs sont d’excellents alliés forme.

Non seulement ils sont très riches sur le plan énergétique, mais ils sont également une source précieuses d’oligoéléments et de minéraux.

Cependant l’apport calorique est à prendre en compte si l’on fait attention à sa ligne, donc une portion maximale de 50g/jour et les acheter non salé.

Les légumes verts à feuilles

Les légumes feuilles sont une source précieuse d’acide folique, plus communément appelé vitamine B9. Or, des apports insuffisants en acide folique provoquent une forme d’anémie qui se traduit notamment par une grande sensation de fatigue.

On se jette donc sans modération sur les épinards, la chicorée mais aussi le brocoli ou les choux de Bruxelles.

Le germe de blé

Lui aussi particulièrement riche en nutriments, et notamment en vitamines B et magnésium, le germe de blé est un bon allié anti coup de mou. Également source de zinc et de phosphore, c’est un indéniable aliment santé.

Les sucres lents

Ils aident à lutter contre le froid en apportant de l'énergie à notre santé, ils sont en quelque sorte le combustible nécessaire à la chaudière. Néanmoins il faut faire la distinction entre les capacités énergétiques des céréales complètes et celles contenant des sucres raffinés (c’est à dire blanchis, industriels).

Si les premiers fournissent le plein d’énergie, les seconds entraînent une hausse rapide de la glycémie qui dure peu de temps et aboutit à un état de faiblesse. Une alimentation trop riche ou surchargée en mauvais sucres fatigue et met votre organisme à plat.

Du coup, on privilégie les céréales complètes comme les pâtes, le riz…ainsi que le quinoa, le boulgour…mais aussi les légumineuses : les lentilles, les flageolets, les pois chiches... qui sont en plus une bonne source de protéines, la farine complète, et consort…

Mais attention, en limitant les quantités, car les hivers sont de plus en plus doux et nous n’avons pas besoin d’un surplus en énergie que nous ne dépenserons pas, sinon gare à la prise de poids !

Les atouts du chocolat

La fatigue favorise la baisse de nos défenses immunitaire. Eh bien, le chocolat (je savais que vous alliez adorer !) est là pour les stimuler !

Cette stimulation s'opère de façon directe : le chocolat contient plusieurs substances capables d'aider le corps à se défendre contre les infections, comme les polyphénols dont le rôle antibactérien a été souligné, mais aussi les vitamines C, A et B6, qui stimulent la production de taurine au rôle anti-infectieux et antioxydant, la vitamine D, le magnésium, le zinc, le manganèse, le cuivre et le sélénium.

Et elle se produit également de façon indirecte : en s'opposant aux effets négatifs du stress, le chocolat évite au système immunitaire de s'épuiser. Il permet ainsi de mieux s'adapter aux différentes agressions de la vie et de récupérer une certaine énergie dite « d'adaptation », explique le nutritionniste Frank Senninger dans son livre « Les Bienfaits du chocolat » (éd. Jouvence). Ceci à condition de croquer du chocolat noir à 70 % de cacao minimum, là où se cachent les bons nutriments, et aussi pour éviter l’emballement glycémique lié au sucre. Et de s'en tenir à 1 carré (voire 2) par jour...pas plus sinon cela devient calorique.

Les probiotiques

Surveillez enfin votre flore intestinale car c'est une zone stratégique qui joue un rôle immunitaire important. Mangez suffisamment de probiotiques et de pré-biotiques pour la protéger. Ils favorisent la prolifération des bonnes bactéries et aident donc à renforcer les défenses naturelles de votre organisme. Ainsi, les petites infections de l'hiver auront plus de mal à vous atteindre.

Certains yaourts, via leurs bactéries lactiques aux effets probiotiques, renforcent les défenses naturelles de notre organisme.

On en trouve aussi dans les fromages à pâte dure ou molle (les probiotiques sont dans la croûte), la levure de bière séchée à froid, le chou vert, le lait ribot (lait maigre fermenté), les légumes verts...

Côté pré biotiques, on compte entre-autres sur les bananes, la chicorée et l'oignon.

Vous pouvez aussi les demander en pharmacie.

 

Votre barre d'énergie est dans le rouge ? Misez sur la Vitamine C, le fer et le magnésium pour retrouver la vitalité.

Alerte tonus ! Si vous avez perdu la forme à cause du froid, de l'hiver et du stress qui peut vous miner au quotidien, voici encore quelques secrets pour retrouver la vitalité.

Bon déjà, on l’a dit, il faut vous reposer et faire vos heures de sommeil. Ensuite, ce n'est pas la peine de chercher bien loin : c'est encore dans votre assiette que ça se passe, avec une alimentation équilibrée et des alliés de poids : la vitamine C, le fer et le magnésium, vous pourrez passer l'automne et l'hiver en ayant la pêche !

Les aliments riches en vitamine C

Ils sont indispensables pour aider à lutter contre les infections et la fatigue, c’est un stimulant naturel de votre organisme.

Où les trouver ? Dans les agrumes bien sûr. On varie alors les plaisirs : orange, pamplemousse, clémentines ou jus de citron, le kiwi aussi est riche en vitamine C et bon pour le transit (fibres), et favoriserait la circulation sanguine et protégerait des maladies cardio-vasculaires.

Evitez les jus, préférez le fruit à manger, vous aurez des fibres en plus.

Côté légumes, misez sur les poivrons (qu'importe la couleur) et les brocolis (ça vous donnera une bonne raison pour les cuisiner de façon "fun"), mais aussi le persil.

Et pour booster le système immunitaire, pensez aussi à l'ail ! N'hésiter à mettre de l'ail cru dans les plats.

Si vous êtes fan de persillades, c'est parfait mais rajoutez-la en fin de cuisson et ne la laissez pas sur le feu.

Le fer

Quand on manque de fer, on fait de l'anémie, ce qui provoque un état de fatigue important. Pour éviter les baisses de régime, on privilégie les aliments riches en fer, avec, en tête de liste, le boudin noir (18 à 22mg/100g). On n’oublie pas les viandes rouges, le foie, les poissons ainsi que les palourdes et les huîtres, qui sont riches en fer également.

Les fruits secs aussi contiennent du fer, la palme revenant à la pistache mais aussi les diverses variétés de noix et encore les noisettes.

Pensez aussi à agrémentez vos plats avec de la coriandre ou du persil. Et bien évidemment, mangez aussi des lentilles.

A noter une préférence pour le fer d'origine animale ou héménique (viande de bœuf, boudin noir) qui est mieux assimilé.

Le magnésium

Côté moral et forme justement, on mise sur ce minéral essentiel à l’organisme et au tonus.

Buvez des eaux riches en magnésium et en sulfates (Hépar par exemple) mais mangez aussi des fruits de mer qui en sont une source incroyable, ou encore les fruits secs oléagineux comme les amandes et les noix.

A noter que les fruits de mer, outre leur apport en magnésium, ont aussi un rôle dans le système immunitaire puisqu'ils sont également riches en zinc et en sélénium.

Pour le sélénium : la crevette, avec 230 µg/100 g, répond largement à nos besoins situés entre 55 et 70 μg par jour. Le sélénium est un oligoélément aux propriétés anti-oxydantes qui réduit les effets de la fatigue, et protège, en outre, contre les maladies cardio-vasculaires et certains cancers.

On en trouve aussi dans les moules, le cabillaud, le crabe, le saumon...

 

Question alimentation

Il est important de rappeler l’importance de prendre un vrai petit déjeuner, il vous aide à démarrer la journée d’un bon pied.

Il doit être constitué de pain complet, d’une bonne source de protéines, d’un produit laitier et d’une boisson sans sucre. Pas de jus de fruits s’il vous plaît, si vous tenez vraiment à prendre un fruit mangez-le, vous aurez en plus un apport de fibres.

En ce qui concerne les collations de la matinée (si le diner est éloigné du déjeuner) et de l’après-midi (si vous avez un coup de pompe vers 17.00), si elles sont nécessaires, pensez aux fruits secs oléagineux (portion de 30g), à un potage maison ou encore un fruit (si pas mangé au déjeuner).

Quant au diner et au souper, une portion de protéines (viande, poisson, œufs si pas mangé le matin, fromages et pour ceux qui évitent la viande, le tofu, les légumineuses…), des légumes cuits ou sous forme de potage et des crudités assaisonnées d’huile de noix ou colza pour leur apport en bons omégas 3.

Mettre une fois par semaine au menu abats, boudin, moules/fruits de mer ou viande rouge pour leur richesse en fer bien assimilé.

En ce qui concerne les féculents (pain, pâtes, riz, etc.), limitez la portion si vous ne voulez pas subir la somnolence postprandiale qui ne manquera pas de vous tomber dessus si vous en mangez de grosses quantités.

N’hésitez pas à mettre des épices, condiments et aromates dans vos plats, pour leurs apports en vitamines et oligo-éléments. Et pensez variété, goût, couleurs, mettez du soleil et de la chaleur dans votre assiette.

Et bien sûr, n’oubliez pas de vous hydrater, buvez de l’eau (surtout), et pour vous réchauffer des tisanes, du thé, du rooibos.

Entre les repas aussi, préférez l’eau plutôt que des cafés ou des boissons sucrées dont « l’effet coup de fouet » fatigue plus qu’il ne dynamise !

En ce qui concerne les plaisirs sucrés, bien sûr le sucre est un anxiolytique qui rebooste le moral en cas de déprime ou de fatigue, mais à très court terme, et avec pour conséquence qu’il fait prendre non seulement du poids, auquel s’additionne les effets négatifs qu’il a au niveau de votre santé si vous ne pouvez pas contrôler les quantités.

Alors, un petit plaisir oui, mais de temps en temps, pas trois ou quatre ou…fois par jour.

 

Et si je suis au régime ?

Pas toujours évident de faire attention à sa ligne quand il fait froid peut-on penser ? Vous avez l’impression que votre appétit augmente et en plus, que vous avez besoin d'énergie pour lutter contre la fatigue ?

Alors, que faire ?

Bien évidemment si la période hivernale vous laisse vulnérable à la fatigue ou pire, si vous êtes sensible aux infections, il n'est pas question d'entamer un régime sévère. Ces effets viendraient aggraver votre état de fatigue et il n'est même pas sûr que la perte de poids escomptée soit au rendez-vous avec un organisme affaibli, moins enclin à déstocker ! Une alimentation restrictive vous exposerait plus facilement aux infections, au stress et à l'asthénie.

Par contre, si vous êtes plus résistant et que vous souhaitez tout de même retrouver votre ligne, il est tout à fait possible de perdre du poids de manière raisonnable, en adoptant un programme bien adapté, peut-être un peu moins restrictif. Vous ne fondrez que de quelques kilos par mois mais n'entamerez en rien votre capital forme, bien au contraire.

 

Les 12 plantes incontournables pour garder la forme en hiver !

En hiver, le corps est donc mis à rude épreuve…Froid, fatigue, épidémies …

Pour rester en forme, les plantes sont aussi vos meilleures alliées !

Laissez-moi encore insister sur le fait que pour affronter le froid, il faut penser à adopter une alimentation équilibrée, en consommant des fruits et surtout des légumes. Leurs vitamines vous permettent de lutter contre le froid et les infections.

Si vous pratiquez une activité sportive en hiver, cela vous permettra de garder un système immunitaire réactif.

De plus, un sommeil de qualité est source d’énergie et permet de se rétablir plus rapidement en cas de maladie.

Enfin, profitez des rayons du soleil. Leurs effets participent à la prévention des déprimes hivernales.

Voici le meilleur des plantes pour vous aider à garder tonus & vitalité au cœur de l’hiver :

La Gelée Royale est utilisée depuis longtemps de façon traditionnelle pour réduire la fatigue physique et intellectuelle ainsi que le stress, renforcer l’immunité, soutenir les convalescents et traiter les troubles sexuels.

Les propriétés stimulantes de l’Echinacée bio sur les défenses de l’organisme sont une aide précieuse pour passer la saison froide sans encombre. Elle est particulièrement idéale en période hivernale et à chaque changement de saison.

Les baies d’acérola sont naturellement sources de vitamine C, vitamine qui joue un rôle important dans les diverses fonctions de l’organisme comme le maintien normal du métabolisme énergétique et le fonctionnement du système immunitaire Elle contribue à réduire la fatigue et à protéger les cellules du stress oxydatif.

A prendre à l’entrée de l’hiver et durant toute la période hivernale, pour booster nos défenses immunitaires et pour mieux résister aux coups de fatigue.

Le millepertuis aide à favoriser les émotions positives et agit de façon bénéfique sur les baisses de moral, le stress et la qualité du sommeil. Un formidable allié de l’hiver !

Les propriétés de l’extrait de pépins de pamplemousse permettent de booster les défenses naturelles et aident l’organisme à maintenir un bon équilibre microbiologique. Idéal pour rester en forme à l’approche de l’hiver.

L’huile essentielle d’arbre à thé est parmi les essences les plus utilisées pour combattre les infections hivernales de toutes sortes. Le tea tree ou arbre à thé permet aussi la production du miel de manuka, reconnu pour ses propriétés exceptionnelles.

Le fenouil est reconnu pour faciliter la digestion, contribuer à un bon transit et aider à soulager les inconforts digestifs tels que les ballonnements. Parfait en période de fêtes !

Le ginseng est utilisé principalement en pharmacopée. Plante tonifiante par excellence, c’est un stimulant vasomoteur ayant une action tonique générale sur l’organisme. Il améliore les performances aussi bien physiques qu’intellectuelles, quel que soit l’âge. Il aide notre organisme à lutter contre le stress, la fatigue, le manque de concentration…

Le thym, grâce à son odeur et à sa saveur aromatique très prononcées, est un condiment très employé. Il est stimulant, antiseptique, antitussif, antispasmodique et vermifuge.

L’huile essentielle de ravintsara est réputée pour ses propriétés antivirales et ses effets stimulants sur le système immunitaire.

L’eucalyptus est connu pour ses propriétés antiseptiques particulièrement recommandées dans les affections des voies respiratoires. C’est un calmant de la toux et un fluidifiant des expectorations.

 

En termes de conclusion

Fatigue, envie de sucré, moral à zéro, prise de poids... Non, la déprime hivernale ne passera pas par vous cette année !

Comment ? Tout simplement parce que vous allez bétonner vos forces de l'intérieur par une alimentation adéquate : des aliments vitamines en top et du sucré en flop, quelques compléments nutritionnels ayant pour mission de booster votre énergie en barrant la route aux carences, en vous reposant suffisamment en quantité et en qualité, en vous aérant malgré la morsure du froid, en bougeant un minimum. Et aussi en vous faisant plaisir, vous vous faites alors du bien et il est plus facile de recharger ses batteries.

Alors dur dur d'affronter le froid et les jours qui raccourcissent ?

Encore une fois non ! Maintenant que vous avez les informations nécessaires pour booster vos défenses immunitaires et passer à travers les rhumes, les virus, la fatigue chronique, le moral en berne et les « kilos-raclette » et autres.

En faisant les bons choix nutritionnels, afin de rester en pleine forme et garder le sourire, plus personne ne vous demandera si vous vous êtes levé du pied gauche ou pourquoi vous êtes plus irritable qu'à l'ordinaire.

En ayant adopté les aliments qui vont gommer votre fatigue et vous mettre de bonne humeur, vous avez les alliés indispensables pour garder la forme jusqu'au printemps !

Chaque saison a son charme et l’hiver n’a rien de triste, alors dopez votre assiette pour retrouver la pêche !

 

A vous les joies de l’hiver !

 

Références
Serengo.net
Biolaune.com
Topsanté.com
Journal des femmes.com
Messege.com
Santé magasine.fr
Le Figaro.fr
 

 

 

 


Category :   Actualités