La Spiruline, une algue bleue aux supers pouvoirs...

Considérée tantôt comme un aliment, tantôt comme un complément alimentaire, cette micro-algue en forme de spirale a de nombreux pouvoirs…

En effet, elle renforce les défenses immunitaires, comble les carences alimentaires, diminue le taux de cholestérol...elle a aussi une action détoxifiante, stimulante, fortifiante, cicatrisante... En bref, on lui prête toutes les vertus.

Alors, effet mode ? Super « food » ? Qu'en est-il vraiment ?

La spiruline est la plus ancienne forme de vie sur notre planète : elle existait, sous sa forme actuelle, il y trois milliards d’années ! C'est en 1960, sur ce continent, que les Européens repèrent pour la première fois l’intérêt de cette algue pour l'homme. 

Ce sont des chercheurs belges, dont le botaniste Jean Léonard, qui, lors d'une mission autour du lac Tchad (Afrique centrale), ont observé que les femmes de la tribu des Kanembou, glanaient la spiruline à même le lac. Elles mettaient la masse verte à sécher sur le sable et la vendaient sur les marchés. Intrigués par cette boue verdâtre, les chercheurs l’examinent, s’aperçoivent de sa richesse exceptionnelle et la rapportent en Belgique.

La spiruline est donc une petite algue hyper concentrée en vitalité. Elle exerce ses effets bienfaisants sur toutes les fonctions, immunité en tête.

Recommandée par l’Organisation Mondiale de Santé, la spiruline est incroyablement bonne pour toutes les personnes, qu’elles soient jeunes ou moins jeunes, hommes ou femmes, sportives ou plus sédentaires. De nombreuses études réalisées partout dans le monde démontrent les avantages étonnants de ce super aliment.

Qu’est-ce que la Spiruline ?

La spiruline est une micro algue bleu-vert en forme de spirale (d’où son nom) de la famille des cyanobactéries.

Elle est souvent vendue sous différentes formes : comprimés, poudre, paillettes, liquide…comme un supplément nutritionnel. Lorsqu’elle est récoltée correctement et dans des eaux non contaminées, elle est l’une des sources nutritives les plus puissantes de la planète.

Elle est incroyablement riche en protéines d’excellente qualité (à digestibilité optimale), elle contient des antioxydants, des vitamines B, des caroténoïdes variés (bêta-carotène, lutéine, zéaxanthine…), de petites quantités de plusieurs oligo-éléments, mais également de la chlorophylle ainsi qu’un pigment bleu-vert, la phycocianine

 La phycocyanine est l’élément le plus noble de la spiruline. La phycocyanine (du grec « phyco » = algue et « cyan » = bleu) est une association de protéines et de pigments qui participent à la photosynthèse de la spiruline et qui lui donnent sa couleur bleu-vert. C’est aussi pour cette raison que la spiruline fait partie de la famille des cyanobactéries. On retrouve aussi de la phycocyanine dans certaines algues rouges.

Comme elle concentre la quasi-totalité des “matériaux” nécessaires au corps humain, la spiruline a de nombreux effets, notamment sur les défenses naturelles.

« Elle contient près de 70% de protéines végétales et des acides aminés, dont certains dits essentiels parce que le corps humain est incapable de les synthétiser », dit le Dr Jean-Louis Vidalo (auteur du livre « Spiruline, l’algue bleue de santé et de prévention »).

 

Zoom sur les bienfaits de la spiruline.

La spiruline est très avantageuse pour la santé. Elle est idéale pendant tous les stades de la vie humaine, que ce soit par exemple après une opération de chirurgie ainsi qu’à tout moment pendant lequel le système immunitaire a besoin d’un coup de pouce.

Sa consommation ne crée par ailleurs ni accoutumance, ni effet secondaire comme pourraient le générer d’autres produits naturels ou encore de synthèse.

Elle a un effet détoxifiant naturel, elle est antioxydante et redynamisante au niveau du système immunitaire. Elle redonne également bonne mine grâce à sa forte concentration en bêta carotène et favorise la beauté de la peau et des cheveux.

La concentration de protéines et de vitamines dans la spiruline fait que beaucoup de scientifiques l’ont classé parmi les aliments les plus complets de la planète.

 La spiruline doit sa force à son arsenal de pigments protecteurs d’une composition et d’une concentration uniques : phycocyanine lui donnant sa couleur bleue, chlorophylle (vert) et caroténoïdes (orange).

Cette richesse pigmentaire permet à la spiruline d’exploiter au mieux les rayons solaires pour produire de l’oxygène. Elle est pour cela plus de trois fois plus efficace qu’un autre végétal comme le soja, convertissant 10 % de l’énergie solaire en oxygène, contre 3 % pour le soja.

La spiruline contient de nombreux nutriments : acides gras insaturés oméga-6 à longue chaîne (acide gamma-linolénique), fer, minéraux, et vitamines, dont la B12. Malheureusement, les formes de vitamine B12 contenues dans la spiruline ne sont pas bien absorbées.

La spiruline contient près de 70 % de protéines, c’est 2 fois plus que la viande et le poisson. Mais les doses sont trop faibles pour faire la différence dans vos apports en protéines, d’autant que la spiruline serait trop chère pour être consommée en grandes quantités au quotidien.

On y trouve aussi des enzymes, dont la superoxyde dismutase (SOD), un puissant cicatrisant, des pigments comme le bêtacarotène et surtout cet ingrédient clé, que l’on ne trouve nulle part ailleurs, la phycocyanine.

La spiruline est également source de fer, de magnésium et de sélénium.

La spiruline est antioxydante : elle neutralise les radicaux libres produits par la rencontre des microbes avec son hôte.

Elle stimule aussi le système immunitaire, en particulier les lymphocytes T “mémoire” qui mettent en alerte les anticorps fabriqués lors d’une première infection.

Et surtout, probiotique elle-même, elle favorise l’activité probiotique intestinale, en particulier des lactobacilles.

 La spiruline soutient aussi les cellules “tueuses” du système immunitaire : la phycocyanine qu’elle contient accélérerait la destruction de la cellule cancéreuse.

« Capable d’absorber les substances toxiques et de booster la fabrication des globules rouges, via la phycocyanine, la spiruline peut être un excellent soin de support pour minimiser les effets secondaires du cancer et de ses traitements », observe le Dr Vidato.

Enfin, dès quelques jours, des effets bénéfiques peuvent être observés sur le sommeil, le stress, les douleurs articulaires...

La spiruline est aussi anti cholestérol. Elle contribue à réduire la synthèse par le foie du cholestérol et à favoriser le “bon” cholestérol (HDL) au détriment du “mauvais” (LDL).

Les particularités de la spiruline concourent donc à diminuer le cholestérol circulant, et son dépôt sur la paroi des artères.

Sa structure très proche des pigments biliaires de l’homme donne à la phycocyanine des propriétés détoxifiantes et protectrices du foie. C'est donc un puissant moyen de détoxication du foie et du rein, elle favorise la synthèse des sels biliaires et l'évacuation fécale du cholestérol et aide à éliminer les métaux lourds.

La phycocyanine est un des plus puissant antioxydant connu (20x plus que la vitamine C, 16x plus que la vitamine E), c'est aussi un anti-radicalaire (pour combattre le stress oxydatif), même à doses infimes.    La phycocyanine a la capacité de favoriser la production de cellules souches adultes, la production de globules blancs, de globules rouges ainsi que de plaquettes. L'immunité et la formule sanguine s'en trouvent améliorées. 

Aussi championne de la « cosmeto-food »                                                                                                              La spiruline contient, sous une forme parfaitement assimilable, l’essentiel des micronutriments qui font parfois défaut dans l’alimentation quotidienne, et qui sont cités par les dermatologues, plasticiens et spécialistes en soins esthétiques et cosmétiques dans leurs formulations destinées à la lutte contre le vieillissement cutané. Parmi les éléments réputés les plus efficaces, on trouve : ­ Vitamines A, B2, B5, D, sélénium et phycocyanine, plus spécifiquement pour la peau. Vitamines B5, B8 ou biotine, PP, pour les cheveux. ­ Vitamines B5, B8, B12, magnésium, zinc, pour les ongles.    

Un acteur important dans l’univers « diet »                                                                                              D’abord, elle est faible en calories. Ensuite, du fait de sa richesse en protéines et de son effet coupe-faim par induction d’une sensation de satiété, la spiruline est conseillée comme adjuvant des régimes hypocaloriques, d’autant plus que sa richesse en micronutriments peut pallier les carences inhérentes à certains régimes.

Une des remarquables caractéristiques de la spiruline est sa forte concentration en minéraux, dont le fer. Ce dernier est très recherché par les végétariens et végétaliens car on le trouve essentiellement dans la viande. Et la spiruline contient plus de fer que tout autre aliment ; à titre d’exemple, 45 x plus que les épinards. Elle leur évite donc la carence en fer, leur principal ennemi. Une cuillère à café de spiruline équivaut à l’apport en fer d’un petit bol de brocolis. 

La spiruline est paléo ! En effet, c’est une algue qui ne nécessite que très peu de traitements après sa récolte (il est très rare de la consommer fraîche) et étant entièrement naturelle, de plus en plus d’adeptes du régime paléo se mettent à en consommer de façon régulière.

Elle est épatante… si on n'aime pas les légumes. La spiruline n'est pas un aliment miracle, elle n'est pas supérieure aux légumes et fruits frais, mais elle a l'avantage de concentrer protéines, vitamines et oligoéléments en un seul aliment. Un atout non négligeable pour les enfants et les ados, voir certains adultes, réfractaires aux légumes.

Il existe même des pâtes à la spiruline et du chocolat aux éclats de spiruline…bref de quoi contenter un bon nombre de personnes…on sait que les pâtes et le chocolat font partie du quotidien alimentaire de beaucoup de personnes !

 

Pour bien vieillir, consommez de la Spiruline…                                                                                                 Au niveau effet anti oxydant, les oligo-éléments réputés les plus actifs dans ce domaine sont le sélénium, manganèse, cuivre et zinc + les vitamines A, B et E, et au niveau des plus puissants anti-radicalaires : flavonoïdes, bêta-carotène, phycocyanine, véritables « aspirateurs » à métaux lourds et toxines. Tous ces éléments font de la spiruline LE complexe anti-âge d'exception.

La spiruline et le sport, que du bonus !

La spiruline est surnommée l’aliment du futur en raison des nombreux bienfaits qu’elle apporte à ses consommateurs.

Répondant à une multitude de besoins nutritionnels, l’algue bleue est un complément alimentaire qui conviendra tout particulièrement aux sportifs, y compris de haut niveau, qui peuvent ainsi améliorer leurs performances de manière naturelle.

Idéale avant, pendant ou après l’effort, une supplémentation en spiruline induit une augmentation significative de la performance dans la prestation d’un exercice (selon l’American College of Sports Medicine).

  • améliore les capacités sportives et favorise l’endurance lors d’un effort  prolongé de type aérobie, grâce à l’oxygénation des cellules (effet « EPO »).

  • constitue aussi un apport de force pour fournir un effort intense de plus courte durée de type anaérobie.

  • d’autres études montrent son rôle protecteur contre les dommages liés à l’oxydation, les micro-lésions et favorise la reconstruction du muscle.

  • permet une hydratation rapide pour remplacer les électrolytes et sels minéraux perdus par l’organisme pendant l’effort

 C’est donc le complément alimentaire du sportif par excellence !

 

Voyons cela plus en détails, pour les sportifs que nous sommes… (bouger est bon pour la santé, ne l’oubliez pas…)

Spiruline et masse musculaire

La spiruline est un complément alimentaire riche en protéines et totalement naturel, qui va aider le sportif à augmenter plus rapidement sa masse musculaire. En effet, cette algue a un effet bénéfique important sur les muscles.

De plus, les sportifs suivent très souvent des régimes pour perdre de la masse grasse, notamment en période de sèche sportive par exemple, la spiruline est alors un excellent complément alimentaire puisqu’elle offre des composants très diversifiés, répondant aux attentes nutritionnelles afin de « sécher » sans pour autant s’affaiblir.

Il est bien évidemment nécessaire d’associer la spiruline à la pratique d’un entrainement régulier, pas obligatoirement intensif, mais rigoureux, afin de tirer profit de l’algue bleue de la meilleure façon qu’il soit.

La spiruline renforce les défenses immunitaires et facilite la récupération musculaire

La spiruline fait figure d’antioxydant naturel car l’algue est très riche en zinc, un ingrédient important pour le parfait fonctionnement du système immunitaire.

Ce dernier joue un rôle essentiel dans les performances d’un athlète. En effet, pouvant compter sur un système immunitaire renforcé et plus efficace, le sportif peut donc suivre un entrainement de manière intensive sans craindre de ressentir la fatigue ni les autres effets secondaires liés à la pratique très régulière d’un sport.

Elle favorise également l’endurance : son apport en fer et en bêta-carotènes stimule la fabrication des globules rouges et l’oxygénation musculaire.

Un anti-inflammatoire naturel

Enfin, lorsqu’on est un sportif de haut niveau, il n’est pas rare de souffrir de quelques douleurs musculaires, articulaires ou tendineuses. Ces douleurs sont parfois de véritables handicaps dont il est difficile de se débarrasser sans se forcer au repos.

Sachez que, grâce à ses composants, la spiruline vise à diminuer ces douleurs. C’est un anti-inflammatoire naturel dont l’efficacité a été prouvée à maintes reprises. Nombreux sont les sportifs de haut niveau à consommer de la spiruline !

 Voici une liste non exhaustive, à titre d’exemple, de  sportifs consommant de la spiruline : Carl Lewis : 10 médailles olympiques dont 9 en or sur 100m, 200m et saut en  longueur 

Sally Gunnell : championne olympique du 400m haies 

Kilian Jornet : meilleur ultra­trailer au monde 

Lee Evans : 4 médailles olympiques sur 400m 

Franck Medrano : champion de calistechnics 

Sebastien Chaigneau : top 3 des ultra­trailers français 

Conseils 

Au moment d’une compétition prendre 10g de spiruline pendant le repas qui précède l’épreuve et, si possible, 1g par heure avec le liquide de réhydratation de son choix. En cas d’effort en endurance dépassant deux heures, même de la simple marche, prendre 1 g de spiruline toutes les heures, avec environ un quart de litre d’eau. 

La « spiruline attitude » au niveau sportif

Consommer régulièrement de la spiruline permet : 

  • de réguler les fluctuations de poids, en favorisant la prise de masse maigre (le muscle) au détriment de la masse grasse, c’est l’effet de « séchage » recherché par les athlètes

  • de fournir à l’organisme une dose quotidienne d’oligo-éléments, de sels minéraux et d’enzymes, nécessaire et souvent suffisante.

Grâce à toutes ses propriétés nutritives, l’algue spiruline est donc recommandée chez les sportifs, lors des périodes de compétition, de régime ou encore de récupération.

Ses effets sont positifs et visibles sur le long terme pour les sportifs qui en consomment régulièrement.

Bien évidemment, la consommation de spiruline ne remplace en aucun cas une alimentation saine et variée, ni même la pratique d’une activité sportive régulière, il s’agit simplement d’un complément alimentaire idéal pour les sportifs exigeants.

Grâce à la richesse de ses micronutriments, la spiruline présente plusieurs actions, du type oxygénation cellulaire, anti-inflammatoire, récupération des lactates, anabolisme (construction) musculaire, sur l’organisme qui agissent en synergie lors de l'activité sportive, qu'elle soit en endurance ou en résistance. La spiruline est de ce fait conseillée dans de nombreuses indications au niveau sportif, notamment dans la prise de muscle, l’accélération de la cicatrisation des microtraumatismes dus à certains sports et l’action spectaculaire sur la récupération. Depuis les années 80, la spiruline a fait l’objet de plusieurs dizaines d’études scientifiques, par des chercheurs du monde entier, et nous sommes encore loin de connaître tous les effets bénéfiques de sa consommation au quotidien.

 Précision au sujet des lactates ou acide lactique.

L’un des principaux facteurs limitant l’exercice physique est l’accumulation de « déchets » produits par la contraction musculaire, singulièrement le célèbre lactate ou acide lactique.

Chacun a le souvenir douloureux, lors de la reprise d’une activité sportive ou dès que l’on veut poursuivre un effort trop intense ou trop long par rapport à son niveau d’entrainement, d’avoir ressenti des raideurs et des crampes au niveau des muscles les plus sollicités.

Ce phénomène est dû à l’accumulation d’acide lactique, qui peut se prolonger pendant plusieurs jours.

La spiruline, et en particulier la phycocyanine qu’elle contient, possède la faculté de stimuler la production endogène (c’est-à-dire par l’organisme lui-même) d’une enzyme la lactate déshydrogénase qui va non seulement tamponner l’acide lactique (désacidifier l’organisme) au fur et à mesure de sa production et éviter ainsi son accumulation dans les muscles, mais permettre en plus de recycler une bonne partie de cet acide par le foie, en lui faisant synthétiser un produit hautement énergétique, l’adénosine triphosphate ou ATP. Et ceci, dans des proportions importantes : 34 ATP par molécule de lactate recyclée, c’est donc une « énergie renouvelable ».

Cet ATP est donc une molécule essentielle au sportif, car elle produit de l'énergie et elle est responsable de la contraction des muscles.

Elle est produite par les mitochondries, qui sont les "centrales énergétiques" de la cellule.

En effet, c'est dans les mitochondries que l'énergie des aliments absorbés est transformée en ATP.

Ainsi, la molécule d'ATP, présente chez tous les êtres vivants, est la principale source d'énergie des cellules du corps humain et est la source d'énergie exclusive des muscles, car la contraction musculaire nécessite beaucoup d'énergie pour se réaliser.

La spiruline procure un apport de protéines non négligeable, mais surtout des vitamines et électrolytes sous très faible volume, et également deux acides aminés, la phénylalanine et le tryptophane, dont la teneur et le rapport spécifique, détectés par les chimiorécepteurs des gros troncs artériels cérébraux, transmettent ipso facto l’information au centre de la satiété. C’est donc un véritable « coupe-faim », parfaitement naturel ! 

Prendre du muscle mais pas de graisse, tel est le leitmotiv des diététiciens qui suivent les athlètes. La spiruline, en ce domaine, est un excellent apport, non seulement par sa richesse en protéines (>60%) mais aussi grâce à sa concentration en acides aminés dits « branchés », leucine, isoleucine, valine, particulièrement recherchés pour la récupération musculaire.

Autre action de la spiruline, et non des moindres, pour ces sportifs soumis à des nombreux micro, voire macro traumatismes : les effets conjugués anti-inflammatoire naturel de la phycocyanine et cicatrisant de la SOD (super oxyde dismutase).  En plus de son action sur la prise de muscle, la spiruline a aussi une action sur le stress, le sommeil.                                            

Composition nutritionnelle.

La spiruline, faible en calories, contient une mine de nutriments dans un très petit volume. Sa teneur peut cependant varier selon son origine géographique, mais aussi selon les procédés de culture, de séchage et de broyage.

Elle contient un pourcentage élevé de protéines de haute qualité : entre 60 et 70% elon la provenance.

La spiruline est une source exceptionnelle de caroténoïdes variés (bêta-carotène principalement, mais aussi cryptoxanthine, lutéine, zéaxanthine, etc.), soit autour de 22 mg/5 g. Elle fournit notamment une quantité astronomique de bêta-carotène, précurseur de la vit. A, soit de 12 000 UI à 25 000 UI par 5 g de poudre.

L’éventail de vitamines de la spiruline est également bien étoffé : vitamines A, E, D, groupe B (B1, B2, B3, B6, B7, B8, B12), vit. K et vit. A.

 L’algue bleue-verte est un splendide concentré d’oligo-éléments ; zinc, sélénium, manganèse, cuivre, chrome, une très bonne source de fer, ainsi de divers minéraux : calcium, magnésium, sodium, potassium, phosphore.

 Elle contient une quantité appréciable d'acide gamma-linolénique (de 40 mg à 50 mg/5 g), un acide gras insaturé de la famille des omégas 6.

 De plus, la spiruline est riche en phycocyanine, le seul pigment bleu naturel pouvant servir de colorant alimentaire et auquel on attribue une activité antioxydante importante.

Elle contient également de la chlorophylle.

 

Voilà pourquoi on parle souvent de cette algue comme d’un « super aliment ».

 

Spiruline : des effets secondaires et/ou indésirables ?

Deux types d’effets secondaires sont parfois observés lors d’une prise de spiruline :

Chez certaines personnes, divers symptômes comme des troubles gastro-intestinaux (digestifs ; ballonnements, accélération du transit) peuvent survenir.

En général, ils se produisent au début d’une cure, notamment lorsque les dosages de départ sont trop élevés et se normalisent après quelques jours.

Pour éviter ces symptômes, reliés aux propriétés détoxifiantes de la spiruline, commencer par 1 g par jour durant 1 semaine et augmenter progressivement la dose au cours des semaines suivantes.

Des maux de tête, un sentiment de fatigue, voire plus exceptionnellement des éruptions cutanées : cet effet est également transitoire. Cependant, si les symptômes persistent, n’hésitez pas à consulter un médecin.

 

Interactions avec des plantes ou des suppléments ou des médicaments ?

Aucune connue.

Contre-indications ?

On peut affirmer que la spiruline n’a pas vraiment de contre-indications.

« Sa prise est même recommandée au sujet immunodéficient et à la personne âgée, à condition qu’elle soit de bonne qualité », explique le Dr Vidalo.

Pour le Dr Girardin-Andréani, spécialiste en phytothérapie : « La spiruline est seulement déconseillée pendant une phase de chimiothérapie. Comme elle est riche en antioxydants, elle pourrait protéger les cellules cancéreuses de la destruction et faire échouer le traitement ».

 A noter cependant :

  • La spiruline doit être prise avec prudence par les femmes enceintes ou qui allaitent à cause du manque de données sur ce sujet. N’hésitez pas à demander conseil à un médecin généraliste ou phytothérapeute.

  • Les personnes souffrant de phénylcétonurie doivent éviter la spiruline, car comme tous les aliments renfermant des protéines, elle contient de la phénylalanine.

  • Les personnes avec des antécédents de crise de goutte ou de coliques néphrétiques à cristaux d’urates ou de calcium s’abstiendront, par précaution, d’en consommer pour ne pas risquer de nouvelles difficultés.

  • En cas de traitement anticoagulant, la spiruline peut aggraver les effets du traitement car riche en vit K.

  • Riche en fer, elle ne convient pas aux personnes ayant des taux de fer élevé (hémochromatose)

  • Pour les diabétiques, la spiruline à un effet régulateur sur le taux de glycémie et peut renforcer les effets de l’insuline ou ceux du traitement hypoglycémiant de synthèse. Dans les deux cas prévenir votre médecin.

 

Comment être assuré de sa qualité ?

Magasins bio, grandes surfaces, Internet… Pas toujours facile de trouver de la spiruline de bonne qualité !

Le Dr Girardin-Andréani, spécialiste en phytothérapie, conseille de :

  • regarder le prix : "De la spiruline vendu 8 euros les 100 g, ce n’est pas cher. Le produit peut provenir de pays où les contrôles de qualité ne sont pas fiables, avec des risques de contamination microbienne", explique le médecin.

    Prix recommandé : 15-20 € les 100 g, 50-60 € les 500 g, 80-100 € le kilo.

  • de ne pas acheter à l’étranger : "Il n’y a pas de traçabilité et on n’a aucune certitude d’être livré", poursuit le spécialiste.

  • se méfier du "bio" : "On a un peu plus de chances d’acheter de la qualité mais ce n’est pas une garantie absolue", conclut le Dr Girardin-Andréani.

    Il faut savoir qu’il n’existe pas en France de label bio de type AB pour la petite algue bleue, par conséquent on ne peut pas trouver ce logo sur les sachets

  • si l'étiquette d'un produit porte une mention du type « Algues bleu-vert », « Super aliment bleu-vert » sans que le mot « spiruline » y figure, il s'agit probablement d'une autre espèce de cyanobactéries, par exemple l'Aphanizomenon flos-aquae qui, elle, peut être contaminée.

  • les algues accumulent les métaux lourds comme le plomb, l'arsenic et le cadmium lorsque leur environnement de culture est pollué. Il est donc recommandé d'opter pour de la spiruline dont les méthodes de culture sont rigoureusement contrôlées : chercher des mentions en ce sens sur l’étiquette du produit, ou, en cas de doute, contacter le fabricant.

 

Il existe beaucoup de marques de spiruline et peu sont transparentes quant aux origines de la production : il est donc très important de s'assurer de sa provenance et de connaître son lieu de production. Il est préférable de choisir un producteur capable de fournir tous les certificats de traçabilité et de qualité nécessaires à sa consommation. De nombreux pays importateurs n’ont aucune législation à ce sujet.

Il existe environ 150 spiruliniers sur le territoire français et l’organisme les rassemblant (Association des spiruliniers de France) prône des valeurs éthiques de qualité et d’éco – responsabilité.

 

Sa consommation ?

Etant donné la richesse nutritive de la spiruline et sa haute disponibilité (digestion optimale), il est recommandé de la consommer progressivement et de commencer par des petites doses : 1 gr/jour durant la première semaine. Ensuite, augmenter la dose progressivement au cours des semaines suivantes.

La dose de spiruline recommandée est de 3 à 5 grammes par jour.

Comme la spiruline peut avoir un effet stimulant chez certaines personnes, il est préférable de ne pas en prendre le soir.

 

La spiruline, vous n’y échapperez pas…en conclusion :

Longtemps réservées aux soins de thalasso en beauté et bien-être, ou aux placards d'amis un brin hippie en termes de nutrition au cours des décennies précédentes, les algues se sont désormais fortement démocratisées.

La spiruline revient sérieusement au goût du jour : elle est toujours utilisée en thalasso et en cosmétique, mais aussi par les grands chefs cuisiniers, elle est plébiscitée par les healthy people, recherchée par les sportifs, promue à un enjeu économique important…bref, cette nourriture en provenance de la mer est devenue incontournable et n’a pas fini de nous étonner.

Ce véritable cocktail détonnant d’éléments nutritifs est probablement le meilleur complément alimentaire qui soit. C’est toute la magie de cette micro algue bleue, son incroyable efficacité !

La spiruline est donc à recommander pour compléter une alimentation et un mode de vie sain ; son utilisation vous sera d’une grande aide, que vous soyez jeune ou moins jeune, sportif ou non et en toute saison.

C’est en tout cas, vu sa composition très complète, une solution d’avenir face à la malnutrition.

De plus, elle est à la base de la chaîne alimentaire animale, cela en fait un aliment pur et originel.  

La qualité des nutriments contenus dans la spiruline a prouvé qu’elle était, à ce jour, l’aliment le plus riche et le plus complet jamais trouvé sur notre planète.

 

Quelques grammes par jour pour une santé de fer ! Voilà un bon résumé de la spiruline, un complément alimentaire 100% naturel regorgeant de bienfaits.

C’est la protéine végétale qui assure !

 

Alors, à votre spiruline !

 

 

Pour les amateurs, voici quelques recettes très simples à base de spiruline.

Ce super aliment n’est pas toujours facile à utiliser à cause de son goût assez prononcé. C’est une des raisons pour lesquelles la spiruline est majoritairement consommée en comprimés. Pourtant, elle est souvent plus « pure » (car moins transformée) lorsqu’elle est en poudre et donc utilisable en cuisine.

Voici 3 idées de recettes qui vous permettront de la consommer différemment.

 

Recette de Verrine sucrée et protéinée à la spiruline

Ingrédients pour 2 ou 3 verrines : 40 g de muesli croustillant aux pommes 200 g de fromage blanc 20 g de sucre de canne 1 cuillère à café de spiruline 1 ou 2 pommes 1 poignée de pistaches concassées

 

Préparation

Pour commencer la recette, répartissez le muesli dans 4 verrines. Dans un saladier, mélangez le fromage blanc avec le sucre et la spiruline. Versez la préparation dans les verrines. Coupez les pommes en deux, ôtez le cœur et émincez la chair en fines lamelles. Répartissez les lamelles sur le fromage blanc. Saupoudrez de pistaches et placez les verrines au frais au moins 1h00.

 

Soupe crue à la spiruline

Ingrédients pour 2 personnes: un avocat un concombre 1 c à s de spiruline une poignée de feuilles de menthe 50 cl de lait de coco 1 c à c gingembre frais râpé une demi gousse d'ail une pincée de piment de Cayenne une c à c curcuma en poudre 500 ml d'eau le jus d'un demi citron une pincée de sel

Préparation

Râpez le gingembre, pressez le jus du demi citron et coupez le concombre grossièrement.

Placez tous les ingrédients dans le bol d'un blender.

Mixez jusqu'à obtenir une texture lisse. Vous pouvez ajouter de l'eau selon la consistance que vous voulez donner à la soupe.

C'est déjà fini, bon appétit !

 

Vinaigrette à la spiruline

Ingrédients

1 cuillère à soupe de vinaigre (de cidre de pommes) 1/2 cuillère à café de sel aux herbes 1/2 cuillère à café rase de moutarde à l’ancienne 2 cuillère à soupe d’huile d’olive 1 cuillère à soupe d’huile de colza 1 cuillère à café de spiruline

 

Préparation

Dans un saladier, mélangez le vinaigre, le sel et la moutarde. Remuez. Ajoutez l’huile d’olive et l’huile de colza. Remuez à nouveau.

Ajoutez enfin les paillettes de spiruline. Bien mélanger le tout.

 

 

Références

Photo https://www.sport-equipements.fr/nutrition-sportive/complement-alimentaire/spiruline/
Santé Nature Innovation
Phyco spiruline Natura 4 ever
Santé magazine
Spiruline, l’algue bleue de santé et prévention, Dr Vidalo
Medisite.fr
Passeport santé
La santé dans l’assiette
Natura force.com
Natural athlète.com
Femme actuelle.fr
 

Category :   Actualités